Saint Modeste Andlauer

Victor  Modeste ANDLAUER est né le 22 mai 1847 à Rosheim. Ses parents Joseph Andlauer et Barbe Bisch modesteoccupaient la boulangerie sise à côté du "Zittgloeckel"(porte de l'hôtel de ville) au coin de la rue principale et de la rue du Lion. Modeste est le 8ème de neuf enfants.

Il est baptisé le 23 mai 1847 en l'église saints Pierre et Paul. Après l'école primaire à Rosheim, le jeune Modeste fait ses études secondaires au collège saint Etienne puis au grand séminaire de Strasbourg. En 1872, à l'âge de 25 ans, il entre au noviciat des pères jésuites à Saint Acheul près d'Amiens.

Après deux années d'études théologiques à Laval, Modeste est ordonné prêtre à Arras le 22 septembre 1877. Il enseigne alors la langue allemande dans divers collèges, à Amiens, Lille et Brest (1876-1881) et séjourne ensuite un an en Angleterre à Hazdor.

C'est là qu'il apprend sa désignation pour la Chine; il vient dire adieu à sa famille et à sa province natale et embarque pour la Chine en septembre 1882, à Marseille. Le 22 novembre 1882 il arrive au terme de son voyage à la résidence de la mission jésuite à Tien Tsin, environ 200 km au sud de Pékin, où il restera deux ans pour apprendre le chinois.

De 1885 à 1887 il est missionnaire adjoint et s'occupe de la chrétienté de Tchang Ton puis il se voit confier la charge d'un district.

En 1900 de violents troubles éclatent en Chine: les Boxers sèment la terreur et massacrent les étrangers et les chrétiens en particulier. Au lieu de se réfugier dans la capitale régionale, Modeste préfère rester auprès de ses fidèles de la mission de OU-I, avec trois de ses confrères. Le 19 juin, encerclés par les révolutionnaires, le groupe se réfugie dans l'église et y fait ses dernières prières. Les pères sont massacrés au pied de l'autel avec 52 chrétiens de la communauté qui ont tous refusé de renier leur  foi en Jésus-Christ.

Le 17 avril 1955 le pape Pie XII béatifie Modeste Andlauer et ses compagnons. Le 13 novembre, Rosheim a fêté son enfant "bienheureux": monseigneur Weber, évêque de Strasbourg, a célébré un grand office d'action de grâce et béni la plaque souvenir apposée par la Ville de Rosheim sur la façade de la maison natale de Modeste.

Le 1er octobre 2000 le pape Jean-Paul II canonise Modeste avec 119 autres martyrs de Chine. Parmi les 33 martyrs non chinois, 13 sont français parmi lesquels il convient de citer, outre Modeste Andlauer, le père franciscain André Bauer (1866-1900) de Guebwiller.

Saint Modeste est fêté le 19 juin, jour anniversaire de son martyr et de sa naissance au ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *